Follow by Email

mardi 3 juillet 2018

Pays à découvrir : l'Albanie, le Kosovo et le Monténégro




Arrivée à l'aéroport de Tirana.
Capitale de la plus peuplée des villes de l'Albanie.
L'aéroport a pris le nom de soeur Tereza en 2001 :
religieuse catholique albanaise née le 26 août  1910
à Üskûk (Empire Ottoman) et morte le 05 septembre 1997
à Calcutta en Inde.



Pour la première journée nous partons de Divjaka vers Durres :
Visite d'un parc national avec beaucoup d'oiseaux migrateurs
qui font leur nid pendant la saison chaude dans la réserve de la
lagune de Karavasta, citons entre autres le pélican frisé.







Balade dans le parc :







Départ pour la ville de Durrës plus grande ville d' Albanie qui n'a
pas mis de côté son patrimoine historique et culturel, qui remonte
d'ailleurs parfois à l'Antiquité par son amphithéâtre romain qui  
fut autrefois le plus grand des Balkans, ainsi qu'un musée qui
retrace l'Histoire de cette ancienne ville marchande.
Celle qui fut autrefois appelée " la Taverne de l'Adriatique" était
le point de départ de  la ville Egnatia, route de caravanes qui
reliait autrefois la grande Rome à Contantinople.







On peut voir l'épaisseur des murs et s'imaginer la manière de construire ces bâtiments à l'époque sans connaître le matériel actuel.


La ville moderne avec ces bâtiments hors normes entoure le site.


Curieux ces raccordements.................et ça marche 😃😃.


Après une journée "bien remplie", notre guide Altin nous trouve
un endroit qui nous permet de suivre l'épopée Diables, aujourd'hui
c'est le Panama.  Un beau début avec une victoire de 3  -  0  😊.

2 ème jour Valbona.




Le parc National de la vallée de Valbona est situé au Nord de l'Albanie à  la frontière avec le Monténégro et le Kosovo.
Couvrant une superficie de 80 km carré, il est déclaré parc national en 1996.





Les deux heures de trajet nécessaires pour rejoindre cette vallée offrent une immersion dans la nature sauvage et insaisissable du Nord, semblable aux fjords norvégiens.

 








Repas de midi et reprise de force.


Connaissance avec notre logement (guesthouse) avant une promenade de deux heures.


Nous nous contenterons d'une promenade sur la route, la montagne ce sera plus tard.






Notre groupe avec dans le fond, notre guide Altin.




En bord de route mais aussi sur la route seule ou accompagnée du fermier comme au bon vieux temps chez nous.



Le drapeau de l'Albanie est constitué d'un fond rouge avec un aigle à deux têtes en son centre.  Il provient du sceau séculaire de Gjergj
Kastriot Skanderbeg, un Albanais du XV ème siècle, meneur de la révolte contre l'Empire Ottoman qui conduisit à une période d'indépendance.


Ancien blockhaus :
Les bunkers d'Albanie (en albanais bunkeri) sont un ensemble de plus de 700.000 casemates construites en République populaire socialiste d'Albanie sous le pouvoir de  Enver Horcha entre 1967 et 1991.
Ces constructions sont toujours omniprésentes dans le pays, avec un bunker pour quatre habitants et une moyenne de 24 bunkers pour chaque kilomètre carré de terrain.


Et le soir, on déguste une bonne bière du pays : la Peja, pas forte et très agréable à boire.





Un repas récupérateur et typique nous attend : potage, légumes variés, fromages, poulet.................et aussi un bon petit vin du pays. 





Je profite du calme du matin pour prendre les dernières images de cet endroit d'Albanie avant de prendre le départ pour le Kosovo.


Un petit déjeuner copieux pour la journée avec un café à "réveiller les morts" 😝............C'est l'habitude dans ces pays, c'est ce qu'on appelle chez nous le café Turc.  Pour ma part, je préfère un café léger mais je suis l'hôte de ce pays et doit m'y faire.

Rendez vous  bientôt pour notre entrée au Kosovo.   




   











































4 commentaires:

  1. superbes photos Daniel et commentaires appropriés, bisous à Mimi et bises à Dorothée

    RépondreSupprimer
  2. superbes photos et commentaires appropriés, bravo Daniel, bises à Mimi ainsi qu'à Dorothée à bientôt

    RépondreSupprimer
  3. Merci Daniel de nous faire voir un bout de ce pays dans lequel nous n irons peut être jamais.

    RépondreSupprimer